top of page

Difficile ?



Avertissement : Je ne veux pas être omnisciente et je vais m'appliquer ici

Annette Thomas - Carnet de vie - développement personnel - changer de vie
Le mot de l'auteure

à simplement expliquer un ressenti personnel. Comme d'habitude, je ne donne pas de leçon. Je ne fais que déployer des réflexions nées de MES expériences. Tout le monde n'a pas la même manière de fonctionner et ce que j'écris ici n'est donc pas acceptable (applicable) pour tout le monde. Pourquoi, dans ce cas, en faire toute une tartine ? Avec l'espoir que cela déclenchera peut-être un déclic chez certaines personnes. Si ça peut aider... c'est le seul but.

Afin de suivre les nouveautés de l'Atelier ou du blog, n'hésitez pas à vous abonner. C'est gratuit ! Le lien de connexion/inscription est en haut de page, à droite dans le menu Rien ne me fera plus plaisir que de découvrir votre demande d'inscription dans ma boîte à messages !

......................


Annette Thomas - Carnet de vie - développement personnel - changer de vie

Le temps passe, irrémédiablement. Rien ne l'arrête. Nous devons

mettre cet espace temps à profit pour en faire un espace de construction pour soi, mais aussi pour les autres. C'est en tout cas ce qui me mène depuis des décennies. C'est aussi ce qui me pousse à faire tourner les pages de ce carnet de vie.

Toute vie est un chemin parsemé d’embûches, sinueux, caillouteux. La vie est une comme une montagne à gravir, un sommet à conquérir. Il existe de nombreuses métaphores pour la décrire.


Mes petits trucs pour garder toute latitude à gérer les moments de difficulté :

1.- Prendre conscience de mon état de fatigue physique

Annette Thomas - Carnet de vie - développement personnel - changer de vie

Quand je suis fatiguée, tout part en vrac. Le passé, le présent, l'avenir m'apparaissent sombres. Je vais donc dans un premier temps mettre la situation qui présente quelques difficultés en stand by et m'analyser. Cette situation m'apparait-elle délicate parce que je suis en proie à des blocages émotionnels (ou physiques) dûs à la fatigue ? C'est souvent le cas. Quand on n'est plus en pleine possession de ses moyens, les choses nous paraissent souvent plus sombres ou compliquées qu'elles ne le sont en réalité. Si effectivement je ne suis pas au top pour voir les solutions clairement, il vaut mieux ranger provisoirement le dossier dans un placard avec dans l'idée de le ressortir quand je serai reposée. Pour étudier, analyser, gérer un dossier, on gagne du temps si l'on est en pleine possession de ses moyens. Plutôt que de bagarrer et passer des heures à résoudre un problème, le repos que l'on s'impose nous permettra par la suite de sauter allègrement les barrières qui s'érigeaient (et parfois même de les abattre en deux temps trois mouvements). Un temps de repos, ce n'est pas une perte de temps ! Au final, bien souvent, on en gagne !


2.- Ne pas céder à l'impuissance que génère l'auto-jugement.

Annette Thomas - Carnet de vie - développement personnel - changer de vie

Vous faites mille suppositions à propos de vous ? – Si vous étiez plus comme ceci ou plus comme cela, vous n'auriez pas ces difficultés.

– Si vous étiez plus comme ceci ou plus comme cela, vous sauriez prendre le problème à bras le corps et vous le régleriez dans la seconde. – Peut-être que vous vous dites aussi que vous voilà encore dans les problèmes, que ça ne changera jamais, que le sort s'acharne contre vous, que vous n'arrivez jamais à avoir enfin la paix. Bref, vous tombez dans un schéma qui vous pousse, au fond, à vous auto-juger. Chez certaines personnes, ce procédé va faire remonter des problèmes antérieurs et créer un "empilage" :

Annette Thomas - Carnet de vie - développement personnel - changer de vie

«Hier, déjà, il y a eu ça, et la semaine dernière, au boulot, ce truc qui m'est tombé dessus puis, en plus il y a cette histoire avec le voisin qui traîne depuis plus d'un mois, et à la maison, depuis quelques temps l'ambiance est pesante, etc. Je suis maudit.e !» L'auto-jugement ajoute une sur-couche au problème initial. S'auto-juger, c'est l'art de s'occuper l'esprit avec des questions qui n'aident pas à avoir confiance en soi. C'est mettre un bémol à notre capacité à trouver des solutions utiles. Enfin, c'est puiser dans une réserve d'énergie de façon peu constructive.


3.- Rester calme, parce que le stress est un barrage à la lucidité.



Annette Thomas - Carnet de vie - développement personnel - changer de vie

Nous sommes avant tout des êtres humains et il est tout à fait normal d'éprouver du stress devant un problème. Si autrefois je partais directement vers le catastrophisme, je suis aujourd'hui une vieille dame et j'ai appris depuis quelques décennies à mesurer l'intensité de mon stress.

Pour cela, il faut déjà avoir conscience de cet état émotionnel dans lequel nous nous trouvons. Une phrase qui parait bête, mais qui n'est pas une évidence pour tous. J'ai écrit plusieurs textes dans le carnet de vie, qui traitent de ce sujet : la gestion des émotions. Quelques pages à lire ou à relire ; des textes qui font du bien :




Annette Thomas - Carnet de vie - développement personnel - changer de vie



28 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout

1 comentário

Avaliado com 0 de 5 estrelas.
Ainda sem avaliações

Adicione uma avaliação
Convidado:
20 de set. de 2023
Avaliado com 5 de 5 estrelas.


Curtir
bottom of page