Extrait

Dernière mise à jour : 3 avr.

Je vous offre ci-dessous un extrait de mon dernier ouvrage.


Capucine.

… J’ai pensé aux bébés qui ne sont pas nés, qui ont raté leur entrée sur cette Terre et qui ne verront jamais tout ça. Mon esprit vagabonde tandis que mes yeux restent au loin sur l’horizon. Je me demande ce qu’il y a là-bas, en Afrique. Je n’ai voyagé sur le continent africain que dans les livres empruntés à la bibliothèque de l’école. Je me fais la promesse qu’un jour, je prendrai un autre avion qui m’emmènera tout au sud. J’ai vu les neiges du nord, je veux voir les sables du sud. Je rêvasse. Nathan somnole à mes côtés. Il a troqué ses cuirs contre un bermuda kaki et une chemisette couverte de fleurs de tiaré. Je lui dis :


– Tu viendras avec moi dans le désert ?

– Ouais.

– On louera des chameaux. On couchera sous une tente avec les Touaregs.

– Il faudra bien se serrer l’un contre l’autre, les nuits sont parfois glaciales dans le désert.


Et nous voilà à faire mille et un projets fous. Nathan secoue la tête :


– Ce que j’adore chez toi, c’est ton imagination débordante. Tu es complétement à côté de la plaque et que j’aime partir dans tes délires. C’est bon, on a pas besoin de télé et on fait des économies de place de cinéma.

– Pourquoi ce serait un délire ? Y’a des tas de gens qui se baladent à dos de chameau, qui vont coucher sous les tentes Touaregs. Pourquoi pas nous ? On a bien été dans le grand nord, fait du traineau et on a couché dans une cabane de trappeur ! Pourquoi pas le désert ?

– Et oui ! Pourquoi pas ?


Il a ri. Il a dit :


– Au sud, à l’est, à l’ouest, je te suivrai partout où tu iras.


Il fallait attendre. Il fallait toujours attendre. Attendre pour avoir Nathan toujours avec moi, attendre pour qu’il me fasse l’amour, attendre pour vivre ma vie.




Le manuscrit est chez l'éditeur. Le livre devrait être disponible en librairie dans le courant de l'été.






16 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout