Jour de marché


Elle avait mis sa jolie robe de Madras Son foulard à trois pointes et ses anneaux chenilles Un panier caraïbe à chacun de ses bras Elle était descendue jusqu’au bourg, Man Bertille.


C’était dimanche, jour de marché au Lorrain. Pois boukoussou, christophines et choux malangas Ti-nains, poyos, ti-figues ou bananes plantain, Elle allait essayer de bien vendre tout ça.


Sur le sentier elle rattrapa son amie Léonise, Bien chargée, elle aussi, avec ses deux cabas. Elle traînait derrière elle son fils Charlemise, Celui qui, tambouyé, savait taper sur un ka.


Elles arrivèrent au bas de la Morne, qu’on le dise, Au chant du pipiri, c’était très bon matin. Elles débouchèrent au bourg à sept heures précises… Et chaque dimanche, c’était le même refrain.

5 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Bai Bo