top of page

Comment ça va ?



Annette Thomas - Carnet de vie - développement personnel - changer de vie


Annette Thomas - Carnet de vie - développement personnel - changer de vie





Les événements autour de mes livres, l'exposition des pastels, la gestion des chambres d'hôtes avec le ménage et les petits déjeuners, la construction de la boutique en ligne avec l'imbroglio des démarches pour être en règle avec les lois, toutes ces activités m'apportent énormément de plaisirs.

Annette Thomas - Carnet de vie - développement personnel - changer de vie

Je me suis interrogée et je me suis demandé à quel moment les émotions étaient les plus fortes. Je me suis aperçue que c'est quand je suis dans l'action. Avoir devant moi la vision du but à atteindre et construire pas à pas le chemin pour arriver à ce but m'apporte une satisfaction hors du commun. Je cherche où poser les pieds. J'évalue les chances de réussite de chaque pas. Oser. Puis, approcher du but... le voir se dessiner.


Je me suis aperçue que lorsque ma vision est définie, je vais dans le sens de ce que je veux atteindre. Je n'ai pas besoin de validation extérieure pour avancer.

Validation extérieure ? C'est là où je veux en venir. Beaucoup de gens qui avancent dans leur projet vont aller, de temps à autre, chercher une validation extérieure :

- Oui ! Je suis bien d'accord, il faut faire comme ça.

- Oh ! C'est pas mal ça, continue.

Annette Thomas - Carnet de vie - développement personnel - changer de vie

Si la validation va dans le sens de ce que tu veux, tout va bien, te voilà porté.e. Bien que... si on y réfléchit bien, en tenant pour argent comptant ce que l'autre te dit, du coup, tu lui permets d'émettre un jugement (qui lui est personnel... à lui) sur ce que tu fais, toi. Il entre pour une part dans la décision de ce qui est bien ou mal pour toi.


Par contre, l'effet est réducteur de ton enthousiasme si la validation extérieure est mitigée :

- Bof ! Je ne te vois pas faire ça.

- Je crois que tu vas te casser les dents en faisant ça.


En tenant compte de ces réflexions-là, si tu décides de continuer vers la vision que tu avais définie, tu vas perdre en motivation, être moins enthousiaste, baisser en intensité d'action. C'est un comportement humain, un mécanisme par défaut du cerveau, ça te turlupine. Du coup, tu es inquiet, tu doutes, tu es moins performant.

Annette Thomas - Carnet de vie - développement personnel - changer de vie

J'ai envie de dire : les autres, on s'en fout. C'est TA vision, TON futur, TA vie. C'est à toi de te juger, à toi de trouver en toi la motivation.

Les autres n'ont pas à évaluer ce que tu fais. Faire appel aux autres, c'est ne pas être capable d'évaluer soi-même ce que l'on fait. C'est ne pas avoir conscience de sa valeur (ou de sa non-valeur). Tu peux prendre conseil, pour savoir si tu es dans le cadre d'une loi, ou si tu as respecté des normes de sécurité, mais tu ne dois pas arrêter un projet simplement parce que quelqu'un te dit : "fais pas ça, personne n'a réussi, tu n'y arriveras pas".

Ne laisse pas les pro du jugement te dire si c'est bien ou mal d'aller là où tu veux aller. Les autres ne sont pas toi. Tout ce qu'ils voient, ce qu'ils ressentent à ton propos ne sont que des stipulations nées de ressentis qu'ils ont de toi, mais qui ne sont pas forcément justes. Ils croient que, ils pensent que, ou ils imaginent que... toi seul.e sais ce que tu es, ce que tu ressens, ce que ce que tu veux pour toi.

Et ceci n'est pas un cours, encore moins une leçon. On peut adhérer ou pas. C'est simplement un texte né de mes propres expériences et qui me convient. Il peut tout à fait ne pas convenir à quelqu'un d'autre, puisque nous n'avons pas les mêmes expériences, pas la même façon de voir les choses, pas la même vie. Si d'aucuns y puisent matière à réflexion ou adoptent des points qui leur permettent d'être mieux... tant mieux.

Annette Thomas - Carnet de vie - développement personnel - changer de vie

12 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page